Le Traversier, Revue Littéraire
Actualités Qui sommes nous ? S’abonner Sélection de textes parus Publications Liens
Accueil > Sélection de textes parus > Textes primés du concours "à haute voix"

Deuxiéme prix du Concours "à haute voix" 2017

texte de Marie-Claude Viano

La clé
Un trousseau de clés accroché à son index droit, il arpente sa rue. Sa rue, parfaitement. Car si on lui posait la question, il répondrait : J’habite là. Avec un brin de fierté et en insistant sur là, parce qu’il est conscient que, pour le commun des mortels, le terrain vague envahi de végétation folle qui se devine derrière la clôture en béton ne saurait abriter âme humaine. Et pourtant, son âme à lui, Vincent, a trouvé refuge, avec celles de quelques chats errants, dans cette jungle de buddleias (...)

Troisième prix du Concours 2017

texte de Michelle Grenier-Tavenard

Chacun voit midi à sa porte
Ma chère Adrienne Il faut incessamment que je vous narre l’insolite événement dont j’ai été témoin dans notre bourgade d’Aubagne. Je savourais à petites gorgées ma tasse de thé au jasmin au salon Ophélie, humectant un Canistrelli dans mon breuvage tiédi d’une nuée de lait. Soit dit en passant je lisais Proust qui ce jour-là me faisait bâiller telle une coquille Saint Jacques. A-t-on idée d’user de l’encre en écrivant des phrases aussi longues ? Je priais pour qu’un souffle (...)

Premier prix du Concours 2018

texte de Luc de Rosa

Sans Plus de sève
Eclat arraché à l’écorce de l’arbre, je tombe à terre. Je n’existais pas moi-même. Séparé de mon tout, ma vie prend corps d’abord dans cette blessure, et sous le feu tranchant des lames de hachettes.
Au sol déjà de noires fourmis s’affairent autour de moi. Je suis leur pont, je suis leur mur, je suis leur toit. Je suis l’espoir soupesé qu’elles ne soulèveront pas. Le désespoir inerte qu’alors elles abandonnent à sa propre perte. Proche, si proche de l’arbre. Du tronc même d’où je viens où (...)

0 | 10

| Plan du site