Le Traversier, Revue Littéraire
Actualités Qui sommes nous ? S’abonner Sélection de textes parus Publications Liens

Allergie

Texte proposé par Maryse Perrot

On avait vraiment tout prévu, jusque dans les moindres détails. Tout d’abord et bien sûr, nous avons crapahuté pendant des jours entre la rue de la Paix et la place Vendôme à la recherche de ma bague, celle dont je rêvais depuis que je savais que Jérôme était l’homme de ma vie. Et je n’ai pas été déçue. C’est une pure merveille ! Puis nous avons fait les démarches auprès de la mairie et de l’église, fait la liste de nos invités, trouvé le ravissant château où aurait lieu la réception, passé commande au meilleur traiteur de la région, sans oublier le disc-jockey qui mettrait une ambiance d’enfer. Nous avons même rappelé au garçon d’honneur, que nous savons distrait, de prévoir les casseroles à attacher à la voiture lorsque nous partirions pour notre nuit de noces, comme c’est la tradition.
Bref, tout devait être parfait. Je n’avais oublié qu’une seule chose. Le mariage avait lieu le 4 juin et je suis allergique au pollen.
Maintenant le jour J est arrivé et je me réveille avec la tête comme une citrouille. J’ai des yeux de lapin russe, le nez bouché et je ne cesse d’éternuer. Il sort de ma gorge des borborygmes, on dirait des sons de grelot dans un hochet. Je frissonne dans ma magnifique robe en dentelle de Calais et n’ai qu’une envie, me remettre au lit, me cacher. Pourtant il faut bien que j’y aille à ce mariage. C’est mon mariage ! Et même pas de poche où dissimuler des kleenex.
C’est vraiment la tuile  !

| Plan du site