Le Traversier, Revue Littéraire
Actualités Qui sommes nous ? S’abonner Sélection de textes parus Publications Liens
Accueil > Publications > Les belles passantes de Saint Germain-en-Laye

Les belles passantes de Saint Germain-en-Laye

Texte proposé par Arlette Millard

Qui sont les Belles Passantes venues à Saint-Germain-en-Laye au XIXème siècle ? Quelle image donnent-elles d’une époque si riche en évènements, en inventions, en transformations sociales ? En quoi les problèmes de leur temps nous renvoient-ils aux nôtres ? Telles sont les questions auxquelles ce livre a voulu répondre en évoquant la vie ou le passage à Saint-Germain de ces femmes surprenantes.
OURIKA, une petite esclave africaine, donnée en cadeau à la princesse de Beauvau, propriétaire du château du Val.
MATILDA TONE, mère d’un élève de l’Ecole deCcavalerie fondée par Napoléon Ier.
SŒUR SAINT-HILAIRE, de la congrégation de la Nativité, petite fille de Lord Byron.
LA REINE VICTORIA, invitée par Napoléon III à une journée de fête.
LOUISON KOLHER, compagne du peintre François Bonvin.
EMMA OGIER WARD et MARGARET TROTTER, deux anglaises, témoins de l’occupation prussienne de 1870-71
LOUISE MICHEL, une anarchiste au grand cœur et ses tumultueuses conférences.
LIANE DE POUGY, courtisane de la Belle Epoque devenue princesse Gicka ; sa seconde vie au château de Noailles et sa rencontre avec Salomon Reinach.
EMILIE LAMOTTE, institutrice utopiste venue fonder avec ses compagnons une colonie anarchiste dans les Fonds Saint-Léger.
RAVANAVALOVA, reine de Madagascar, détrônée et en exil, de passage à Saint-Germain.
DEUX APPARITIONS POETIQUES, l’une à la fenêtre du donjon du château, l’autre sur la Terrasse de Saint-Germain, imaginées par Gérard de Nerval et par Ernest Dowson.
Les Presses Françilliennes, 2011, en vente chez Gibert.

| Plan du site