Le Traversier, Revue Littéraire
Actualités Qui sommes nous ? S’abonner Sélection de textes parus Publications Liens
Accueil > Publications > Il ya des fleurs partout pour qui veut bien les voir

Il ya des fleurs partout pour qui veut bien les voir

Texte proposé par Yves Aillerie

Présentation de Yves Aillerie

En parcourant les salles du beau Musée Matisse en compagnie de femmes et d’hommes soignés pour leurs addictions à l’hôpital du Cateau-Cambrésis, Yves a rassemblé en un bouquet multicolore des histoires de vies dans un livre émouvant au titre évocateur : « Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir ».
Si le problème de l’alcool est évoqué en pointillé, ce sont des personnes que l’on retrouve dans ce recueil, et si l’imagination de l’auteur guide le récit, ce sont des anecdotes réelles qui l’alimentent, écrites simplement pour être au plus près de chacun, sans excès de fioritures. Entre deux histoires, le livre évoque le personnel hospitalier du service d’addictologie de l’hôpital du Cateau-Cambrésis.
Et peut-être est-ce là, pour le lecteur, une des découvertes les plus rassurantes, les plus émouvantes. Car c’est une médecine d’écoute, que l’on découvre, une médecine d’attention, de bienveillance.
Cette très belle phrase d’Henri Matisse, « Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir », illustre les huit nouvelles qui composent ce recueil. Huit histoires, huit parcours, huit rencontres pour aboutir à une émotion à fleur de mots portée par une véritable attention à l’autre. Mais ce recueil n’est pas seulement la rencontre d’un auteur avec des hommes et des femmes cabossés par la vie. C’est aussi la rencontre entre des volontés, médecins, patients, conservateur du musée, et toutes les personnes réunies autour de ce désir de voir des fleurs partout.

| Plan du site