Le Traversier, Revue Littéraire
Actualités Qui sommes nous ? S’abonner Sélection de textes parus Publications Liens

« Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire ; elles le submergent quelquefois, mais sans elles il ne pourrait voguer. »

Voltaire

LE TRAVERSIER

Le Traversier : Ferry à forme symétrique destiné à relier les rives d’un fleuve ou d’un bras de mer.

Et pourquoi pas, s’agissant du titre d’une revue littéraire, Le traversier destiné à transporter des textes des ténèbres à la clarté, de l’obscurité au visible, de l’anonymat à la notoriété.

Revue de création littéraire à parution trimestrielle qui se donne pour objectif de promouvoir des textes courts, Le Traversier souhaite la bienvenue à toutes les plumes bien trempées !

Les points forts du N°23

Découvrez le troisième prix du Concours 2016 : Le château de mon père de Stéphane Violin.

Editorial du N°23 par Roland Goeller

Dans ombre, il y a déjà un début d’obscurité, mais l’obscurité est plus grande encore lorsque l’ombre vient à disparaître. Ce n’est pas Peter Schlemihl qui dirait le contraire. Le héros du récit de Chamisso a vendu la sienne au diable en échange de la fortune mais, de celle-ci, il ne connut que les plus sombres revers. Selon que nous venions ou partions, l’ombre nous suit où nous précède. Elle change de direction au passage des réverbères. Elle hante nos esprits de ce que nous laissons derrière nous, inaccompli. Elle atténue la morsure du soleil, sans elle la lucidité serait éblouissement. L’ombre souligne les perspectives, absorbe les détails et met en évidence l’essentiel, même si l’essentiel du matin n’est pas celui du soir. Il y a des ombres pleines de secrets, ou de promesses, comme celles des jeunes filles en fleur. Toutes les ombres cependant sont grises et, parfois, une ombre en cache une autre.
Vous l’avez compris, cher lecteur, dans ce numéro il sera question d’ombre et d’ombres, peut-être seulement celle du tilleul sous lequel vous serez en train de lire. Et si une ombre avance au milieu de votre page, ne vous alarmez pas, un ami se sera penché par-dessus votre épaule.

Le numéro d’août en septembre ?

Dorénavant, pour des commodités d’édition, la parution de la revue est reculée d’un mois. Ainsi, la revue 24 sera éditée en décembre et les numéros suivants en mars, juin, septembre et décembre 2018.

| Plan du site